Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
anciens9genie.overblog.com

Neuf-Brisach ville de garnison par Aloyse Brunsperger (3)

19 Juillet 2019 , Rédigé par reporter68 Publié dans #2019, #Aloyse Brunsperger, #Vauban, #9ème RG, #Neuf-Brisach, #forteresse Vauban, #Louis XIV, #Louis XV, #Brysach, #1699, #Sébastien le Prestre, #caserne Abbatucci, #Michel Marsal, #1703

Dans le cadre « Neuf-Brisach et le 9ème RG » Monsieur Aloyse Brunsperger, mémoire Vivante de l’Histoire de Neuf-Brisach, qui fut le berceau pendant 30 ans de notre régiment : le 9ème RG. nous ouvre ici un 3 ème volet cette ville de garnison , chère à Vauban., NEUF-BRISACH

                                                                                  

 

 

Dans les tranchées de l'Est

Dans les sapes à Verdun

Joffre allait souvent voir

Les Sapeurs de Mangin

C'étaient des dignes pères

Des pontonniers du Rhin

Ils ont gagné leur guerre

Nous montrant le chemin

Qui conduit tout droit à l'honneur

C'est notre route à nous les sapeurs

 

Neuf-Brisach est donc une FORTERESSE !

Nous sommes en 1699 !​​​​​​​

 

 

      Les forteresses sont faites pour défendre la Patrie et par voie de conséquence de loger des SOLDATS, aussi de les faire vivre.

      La construction des Remparts a été terminée rapidement. Vauban a pu signaler à son Roy et Maître, que la garnison peut soutenir un siège de six semaines dès 1703.

         Evidemment, les constructions étaient loin d'être terminées.

 

        C'est dans cette année (1703) que le Roy a envoyé des soldats reprendre la forteresse de BRYSACH. La troupe était sous le commandement du Duc de Bourgogne, petit-fils de LOUIS XIV avec le Maréchal TALLARD, en fait, Tallart était le réel commandant. Monsieur VAUBAN, Maréchal de France, y était aussi, c'est lui qui avait remis Brysach en possibilité de supporter un siège.

           

​​​​​​​

      Le Duc de BOURGOGNE s'est adressé à Vauban : "Monsieur le Maréchal, il faut que vous perdiez votre honneur devant cette place; ou nous la perdrons et l'on dira que vous l'avez mal fortifiée, ou nous échouerons et l'on dira que vous m'avez mal secondé.

           

     Vauban a répondu: «Monseigneur, on sait comment j'ai fortifié BRYSACH mais on ignore, et l'on le saura bientôt, comment vous prenez les places que l'ai fortifiées".

 

           

     BRYSACH capitula le 13° jour, Louis XIV, le Roy, ordonna des réjouissances à Paris, avec en plus le chant du "TE DEUM" dans l'église de Paris.

                             

    Bravo pour cette victoire!

           

    Pour Neuf-Brisach, cette victoire a évité...empêché... la construction de la partie prévue pour un canal pris sur le Rhin, pour un moulin, pour une ferme...etc.

    Ces installations devaient permettre de nourrir les soldats de la garnison en cas de siège

           

     De ce fait, la Porte de Belfort n'a jamais été reliée à une route comme les trois autres.

 

Il n'est pas impossible qu'une sortie de la Porte de Belfort ait été mise en place à une certaine période car un historien allemand a écrit qu'après 1870, les Allemands ont enlevé les restes de ce passage?

           

     Vous savez probablement que Vauban s'appelait de naissance: SEBASTIEN LE PRESTRE

 

 

   Il est devenu Monsieur VAUBAN, en fait Maréchal VAUBAN, après une sollicitation au Roy Louis XIV, dans laquelle il écrit que l'ancien a (aurait) besoin d'un Bâton.

 

     En fait, Vauban est célèbre pour les forteresses qu'il avait le don de faire construire en France, en Belgique, en Hollande et en Allemagne.

 

(Tous ces territoires étaient sous la coupe du Roy de France. Beaucoup de forteresses existent encore ce jour ) .

 

 

     Vauban était aussi une personne ayant des visées importantes. C'est lui qui a fait admettre des bons repas pour les soldats de l'époque.

 

     C'est encore lui qui adressa au Roy toute une étude concernant l'impôt demandé aux Français. Les Nobles et le clergé en étaient exempts.

 

     Le Roy n'a pas accepté ce projet mais il a mis son fidèle serviteur passablement à l'écart.

 

           

     Vauban a aussi laissé des belles phrases pour rendre les HOMMES attentifs à certains aspects concernant les relations Hommes-Femmes.

 

     Chers Camarades, Anciens du 9...Vauban est certainement de bons conseils. Alors, méfiez-vous ???

 

 

     Comme tous les hommes, Vauban est parti pour toujours. Ces constructions sont encore pour beaucoup en relativement bon état.

           

    C'est le cas de notre forteresse. Par contre, ce brave homme ne s'y trouverait plus à l'intérieur. Par exemple, les casernes se sont transformées, tous les bâtiments militaires ont disparu.

 

     Le seul terrain encore militaire est celui occupé par la Gendarmerie Nationale. Elle est installée sur la place retenue pour le dépôt d'artillerie.

 

     Au même endroit est enterré le Chef d'Escadron Michel Marsal qui a commandé l'artillerie de la forteresse en 1870.

      Il a été grièvement blessé par un éclat d'obus, est mort et a été enterré dans son dépôt d'artillerie.

 

       Les Allemands de l'Empereur lui ont posé une pierre tombale. Ils ont aussi ouvert les murs coté rue de Belfort et rue Michel Marsal, afin que les passants puissent voir la tombe.

 

      Un historien allemand a écrit dans son livre: ("C'est ainsi que les Allemands traitent leurs ennemis???)

 

      Il me faut aussi ajouter que les hitlériens ont respecté le lieu.

 

       Pendant très longtemps, de 1919 soit jusqu'après le départ de votre régiment, la tombe a toujours reçu l'honneur militaire le 2 novembre:

      "Détachement militaire et dépôt de gerbe, en présence des Anciens Combattants et souvent des enfants de l'école primaire".

      Depuis, cette sépulture est toujours bien entretenue et aussi fleurie les 2 novembre par le Souvenir Français.

 

                      Tombe du commandant Marsal, entretenue par la Souvenir Français, ici Bernard Richir, ancien du 9, redore les lettres     

 

        Après les départs de Vauban, puis de Louis XIV. Sous le nouveau Roy, LOUIX XV, la population de Neuf-Brisach, civile et militaire, a beaucoup souffert.

               

                 

                             

    Un nombre important d'humains est mort d'une maladie encore inconnue qui n'a pas été détectée à l'époque.

 

     Vers l'année 1730, un médecin a accusé les douves remplies d'eau, de boue où pourrissaient les herbes.

 

     Un canal, la Rigole de Widensolen, a été creusé pour évacuer cette eau venant de la région de Mulhouse qui avait bien aidé à la construction mais qui était bien dangereuse par la suite.

           

      A cette époque, Neuf-Brisach pouvait se développer.

           

       Les soldats présents étaient évidemment de bons clients? De ce fait, le commerce a vu ses beaux jours.

           

       Louis XIV avait déjà autorisé deux marchés par mois, les premier et troisième lundi des mois .           (Toujours en usage en 2019).

 

       Les éleveurs ou les agriculteurs des environs venaient y vendre leurs produits.

 

       Depuis l'installation des grandes surfaces du commerce, ces marchés ne sont plus aussi fournis ou visités.

 

       Un marché de légumes est aussi autorisé tous les vendredis. Les vendeuses étaient toujours des épouses d'agriculture des environs de la ville.

 

        Il existe encore, mais en plus modeste. La commune a autorisé un marché de légumes, etc.…les samedis matin.

           

 

        Vous savez que LOUIS XIV était le Roy très catholique. Vous savez que Vauban a prévu tout un quartier pour y faire construire l'église de la garnison, de la ville. Bonne idée. Mais ce ROY très catholique n'a pas donné l'argent pour la construction. D'où, pas d'église importante dans cette nouvelle agglomération.

 

        En fait, les cérémonies religieuses avaient lieu dans une grande baraque.

           

        Sous LOUIS XV, vers 1732, un architecte de Strasbourg a fait une proposition pour la construction d'une église. Elle a été acceptée et par le Roy et par la commune. Pour le payement de cette construction, LOUIS XV n'a pas donné un sou. Par contre, il a accordé à la ville d'élever les factures de l'OCTROI.

 

 

       L'octroi était un moyen simple pour récupérer de l'argent.  Les fournisseurs de marchandises, entrant ou sortant de la ville, devaient payer une taxe. Cette taxe a encore été demandée jusqu'en 1939, lors de l'évacuation de la population.

 

     C'est en 1732 que Monsieur le Curé de HEITEREN, représentant l’évêque de Bâle est venu poser la première pierre. La construction a mis un temps certain car la bénédiction par l'évêque de Bâle a seulement eu lieu en 1752.

           

       Toujours sous LOUIS XV, les ponts (deux par porte) ont été sérieusement renforcés. A l'origine, ils étaient en bois. Les passages des chevaux aux pattes ferrées et les voitures à roues de fer avaient pu rapidement user et détériorer ces planches. Au fil des temps, les planches avaient été garnies de sable qui devait maintenir des pierres. Vers 1770, on construira, cette fois, des ponts en bonne matière. A chaque douve a été construit un pont en pierres, soit deux par Porte, total six car la Porte de Belfort n'a pas été équipée.

 

Un seul existe encore en 2019. C'est le premier en sortant de la Porte de Colmar. Les cinq autres ont été dynamités en février 1945 par les Allemands. Le premier en sortant de la Porte de Strasbourg a été reconstruit à l'identique.

Votre Régiment, le 9° Génie a mis en place un pont BELAY permettant le passage pendant les travaux

 

      Et le temps passe! 

      Voilà que notre Gouvernement réduit la quantité de soldats. Abbatucci, cette belle caserne se transforme au fil des temps en maisons d'habitations. En 2019, il reste un pavillon non utilisé.

 

      Y-a-t- il un Preneur...en souvenir de son séjour de soldat ?  

 

                                                                 ****         FIN       ****

 

                                                             Aloyse Brunsperger © 7/2019 

 

         Grand Merci à vous Monsieur Brunsperger pour ce N° 3, peut-être un N° 4 ....à venir ?

 

                                  Crédit photos : 1-2-3-4-6-7-8 -10 Internet - 5 archive perso - 9 -C.A Eck 10 A. Bosse

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

maminou 20/07/2019 09:19

merci pour ce reportage....beau WE

reporter68 20/07/2019 10:34

Merci à vous pour votre passage et votre com. Bonne fin de semaine à vous qui ne sera pas très fraîche