Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
anciens9genie.overblog.com

la nouvelle republique

Marcel Gresteau, ancien du 36ème BG, honoré par sa commune

7 Novembre 2019 , Rédigé par reporter68 Publié dans #2019, #Honneur, #Marcel Gresteau, #Morée 41, #La NOUVELLE RÉPUBLIQUE, #Sylvie Foisset

 

FÉLICITATIONS à MARCEL de la part des ANCIENS du 9

Lire la suite

Exposition "Nos soldats en Algérie " à Morée 41160

19 Octobre 2019 , Rédigé par reporter68 Publié dans #2019, #La Nouvelle République, #Marcel Gresteau, #Sylvie FOISSET, #Exposition, #Exposition "Nos soldats en Algérie ", #Morée, #Devoir de Mémoire

Beau succès de cette exposition très riche en documents, merci à Marcel pour cette info

 

                                     

        Marcel Gresteau, toujours vaillant pour défendre la mémoire communale

                                                             © Photo NR

                                                 « Nos soldats en Algérie »

              Exposition organisée par la municipalité et la section UNC-AFN de Morée

                                                                   du 19 au 27 octobre

                                Permanence assurée par les anciens d’AFN de 14 h à 18 h

                                        salle Jacques-Redouin, rue André-Leymarios.

                                                                     Entrée libre.

Du 19 au 27 octobre, une exposition à la salle Jacques-Redouin de Morée présentera le souvenir des soldats moréens partis en Algérie pour ce que l’on appelait alors « les événements » reconnus aujourd’hui comme une véritable et tragique guerre. Ce nouveau rappel de l’histoire locale est le fruit de l’implication de Marcel Gresteau, infatigable narrateur des souvenirs du quotidien d’hier.
Marcel est né juste avant la Seconde Guerre mondiale. De cet épisode tragique, ou pour le moins marqué de sévères privations et d’une ambiance parfois délétère, il a surtout conservé les souvenirs marquants de la libération de Morée avec la découverte des chewing-gums et l’enthousiasme général.
Gamin espiègle, il préférait, plutôt que l’école, sauter les fossés avec son copain Claude Leymarios, devenu, plus tard, archéologue médiéviste reconnu. Ces escapades se poursuivront, quelques années plus tard, avec les fouilles du cimetière mérovingien, de la cella de Grisset et du donjon féodal de Fréteval.
Il abandonne quelque temps ces découvertes historiques pour travailler à la fonderie locale et connaître les difficultés de l’existence de celui qui cherche sa voie. De fait, elle sera double. D’une part, il se consacre à son prochain dans le cadre d’associations d’accompagnement social comme Vie libre ou le Secours catholique et, d’autre part, à la mémoire collective locale. Mais, peut-être, les deux voies ne forment-elles qu’un seul chemin, celui de l’homme d’aujourd’hui qui ne se construit qu’avec la connaissance de celui d’hier ?
Marcel Gresteau a renoué pleinement avec les recherches historiques par l’abbaye de l’Aumône à La Colombe qui a fait l’objet de recherches incessantes et d’avancées spectaculaires. Mais, Marcel s’est attelé à d’autres quêtes « Mon enfance, celle de mes parents et celle de mes grands-parents… et, par définition, de ceux qui les entouraient ont été marquées par des événements particuliers mais aussi par la vie de tous les jours. Les commerces, le travail, les fêtes ont été immortalisés par des photos. » Grâce à cette mémoire visuelle conservée, Marcel a fait « revivre » les soldats de la Seconde Guerre mondiale et aujourd’hui, ce sont ceux de la guerre d’Algérie qu’il ramène « à la maison ».
« Nos soldats en Algérie », exposition organisée par la municipalité et la section UNC-AFN de Morée, du 19 au 27 octobre. Permanence assurée par les anciens d’AFN de 14 h à 18 h salle Jacques-Redouin, rue André-Leymarios. Entrée libre.

GRAND MERCI à Marcel Gresteau pour ce Devoir de Mémoire . Marcel notre ancien du 36ème BG

GRAND MERCI à Sylvie FOISSET pour sa gentillesse, pour son article et son autorisation à le publier dans ces pages

GRAND MERCI à La Nouvelle République pour la publication de cet article

Lire la suite